Ruptures de barrages

Un barrage est un ouvrage artificiel (ou naturel), généralement établi en travers d'une vallée, transformant en réservoir d'eau un site naturel. Si la hauteur de l'ouvrage est supérieure ou égale à 20 m et si la retenue d'eau est supérieure à 15 millions de m3, on parle de "grand barrage".

Dans une cuvette géologiquement étanche, le barrage est constitué : 

  • d'une fondation : étanche en amont, perméable en aval
  • d'un corps, de forme variable
  • d'ouvrages annexes : évacuateurs de crue, vidanges de fond, prise d'eau...

barrage.jpg

Les barrages de Cap de Long, Oule et Puydarrieux sont des ouvrages disposant aujourd'hui d'un plan particulier d’intervention (PPI) approuvé ou en cours d’approbation.

Que font les services de l'Etat ?

  • pour les grands barrages l'Etat met en place des Plans Particuliers d'Intervention (PPI) qui évaluent les zones submergées, par la rupture de l'ouvrage et détaillent les modalités d'alerte et d'évacuation de la population
  • les services de l’Etat assurent un contrôle des conditions d'entretien et de surveillance par les exploitants de l’ouvrage

Comment prévenir et se protéger ? 

Avant

  • connaître le système spécifique d'alerte dans la zone submergée suite à la rupture de
    l’ouvrage
  • connaître les points hauts sur lesquels on se réfugiera (collines, étages élevés des immeubles résistants : voir le PPI), les moyens et itinéraires d'évacuation
     

Pendant

  • être attentif au système d'alerte. Une corne de brume émettant un signal intermittent pendant
    au moins 2 minutes, avec des émissions de 2 secondes, séparées d'interruptions de 3 secondes
  • gagner le plus rapidement possible les points hauts.

 

Communes du département concernées par ce risque :