Avalanches

Une avalanche est un déplacement gravitaire (sous l'effet de son propre poids), rapide (vitesse de plus de 1 m/s), d'une masse de neige sur un sol incliné, provoqué par une rupture d'équilibre dans le manteau neigeux.

On distingue...

plaque.jpg

Les avalanches de plaques : (80% des avalanches)

  • Faible vitesse (50 km/h)
  • Densité forte (300 kg/m3)

L'origine est le glissement de plaques neigeuses de masse importante sur une sous-couche instable. Elles sont les plus meurtrières pour les skieurs.

 

poudreuse.jpg

Les avalanches de neige poudreuse :

  • Vitesse très élevée : 300 à 400 km/h
  • Densité faible : 50 à 80 kg/m3
  • Trajectoire aléatoire

Les effets destructeurs qui dépassent largement le périmètre de l’avalanche sont dus à la suppression de l’air déplacé.

humide.jpg

Les avalanches de neige humide :

  • Vitesse très faible : 10 a 20 km/h
  • Forte densité : 200 a 600 kg/m3

Neige extrêmement compacte à la trajectoire bien connue. Ces avalanches sont fréquentes au printemps après une période de redoux.

Les origines des avalanches

zoom_avalanche_aragnouet.jpg

  1. Facteurs climatologiques
    Chutes de neige abondantes (> 30cm), la pluie, le vent, le redoux, la fonte des neiges.
  2. Facteurs de terrain
    Rupture de ponts couverts, roches lisses ou herbes longues et couchées
  3. Facteurs anthropiques (action de l'homme)
    Passage de skieurs, de randonneurs

Quelles sont les conséquences ?

zoom_avalanche_bareges.jpg

  1. Sur les personnes
    Les chances de survie d'une victime sont fonction de la durée d'ensevelissement (100% au départ avant 1/4 d’heure mais 10% après 2 heures) et de la profondeur (80% pour moins de 50 cm mais 4% pour plus de 3 m)
  2. Sur les biens
    Atteintes aux voies de communication et aux constructions situées dans les couloirs d'avalanche
  3. Sur l'environnement
    Destruction des forêts et des espaces boisés

Que font les services de l'Etat ?

  • Etablissement de carte de localisation des phénomènes d’avalanche (CPLA).
  • La mise en place de parades : filets, barrières, plantations, paravalanches…
  • La maîtrise de l'aménagement : l'Etat met en place des Plans de Prévention du Risque (PPR) qui réglementent l'urbanisation dans les zones exposées au risque avalanche.
  • La surveillance, la prévention et la protection : diffusion de bulletins, d'estimation du risque par Météo-France, organisation des secours, mesures de protection (fermeture de piste, déclenchement artificiel d'avalanches).

Voir la carte Aléa avalanches

Comment prévenir et se protéger ? 

Avant

  • S’informer des consignes de sécurité (météo et zones de danger).
  • Ne pas quitter les pistes balisées.
  • Se munir d'un Appareil de Recherche de Victimes d'Avalanches (ARVA).
  • Ne pas s’aventurer en montagne après des chutes de neige importantes.

 

Pendant

  • Tenter de fuir latéralement.
  • Se débarrasser des sacs et bâtons.
  • Fermer la bouche et se cramponner à tout.
  • Essayer de se maintenir à la surface par de grands mouvements de natation.

 

Après

  • Ne pas s'essouffler en criant, pour tenter de se faire entendre, émettre des sons brefs et aigus (l'idéal est le sifflet).
  • Faire le maximum d'efforts pour se dégager quand on sent que l'avalanche va s'arrêter.
  • Si l'ensevelissement est total, tenter de créer une poche par une détente énergique puis ne plus bouger pour économiser l'air.